Sommaire

Calmer une rage de dent

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

Vous souffrez très fort d'un mal de dent et n’avez pas de chirurgien-dentiste sous la main qui puisse résoudre le problème rapidement. Il est classique que ce genre de drame survienne le soir, la veille d’un week-end, d’un événement important ou en voyage.

Selon la cause de votre rage de dent, il y a certaines choses que vous pouvez faire en attendant d'aller aux urgences.

Voici comment calmer une rage de dent.

Zoom sur les causes de la rage de dent

Le nerf et le paquet de vaisseaux sanguins qui nourrissent une dent à l'intérieur sont normalement protégés de tout contact extérieur. Suite à une carie dentaire, le rempart de protection peut se détruire. Une rage de dent indique alors que le nerf de votre dent est à vif, exposé à toutes les agressions. C'est ce qu'on appelle une pulpite.

Cela peut être dû à :

  • une infection bactérienne ;
  • un contact avec le froid ou le chaud ;
  • une pression mécanique ;
  • un contact direct avec des aliments ou des produits chimiques.
Consulter la fiche pratique Ooreka

La rage de dent n'est pas toujours due à une exposition du nerf dentaire. D'autres phénomènes peuvent également être en cause, tels que :

  • l’inflammation ou la putréfaction de l’intérieur du nerf ;
  • la compression de la gencive ou de l'os autour des dents ;
  • un abcès.

L’expression « rage de dent » désigne donc toute pathologie dentaire procurant des douleurs insupportables nécessitant les soins urgents d’un chirurgien-dentiste. Ce dernier vous prescrira au minimum une ordonnance pour des médicaments permettant de calmer votre douleur. Celle-ci peut mettre parfois 24 heures à diminuer suite à la prise de médicaments.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Cas 1 : calmer une rage de dent due à une pulpite

Une carie non vue ou non soignée gagne petit à petit l'accès au nerf dentaire. La pulpite désigne l'exposition directe du nerf à l'infection bactérienne ou à la pression. On dit alors que le nerf est à vif.

Symptômes

Les symptômes d'une pulpite sont :

  • sensibilité au chaud ;
  • douleur lors de la mastication ;
  • sensation de pulsation à l’intérieur de la dent ;
  • peu ou pas de réduction de la douleur suite à la prise d’antalgiques classiques, type paracétamol ;
  • douleur insupportable en position allongée. À ce stade, la seule possibilité thérapeutique efficace sera d’anesthésier, d’ouvrir la dent, d’extirper ce qu’il reste du nerf, d’assainir et de réduire l’inflammation qui s’est installée.

Comment réduire la douleur ?

  • Ne dormez pas allongé. Installez de gros oreillers qui vous calent le haut du buste et la tête en position verticale.
  • Ne mettez rien de chaud ou de froid en bouche.
  • Mangez du côté opposé à la douleur. Évitez le liquide.
  • Lavez-vous la bouche avec un bain de bouche antiseptique, anesthésiant, voire légèrement alcoolisé à 70 ° que l'on trouve en pharmacie ou appliquez localement de l'aspirine humidifiée avec le doigt.
  • Vous pouvez également réaliser un bain de bouche naturel à base de thé vert contenant 1 % de tannin. En effet, à raison de 15 ml pendant 1 minute et 2 fois par jour, le thé vert est aussi efficace qu'un bain de bouche à base de chlorhexidine pour lutter contre l’inflammation et il exerce une action antibactérienne de tout premier ordre. Par ailleurs, il peut sans risque être utilisé par les femmes enceintes et chez les enfants.
  • Autre possibilité encore, réalisez un bain de bouche antidouleur en mélangeant, dans un flacon de 10 ml, 10 gouttes d’HE d’arbre à thé, 10 gouttes d’HE de laurier noble et de la teinture mère de Calendula. Prélevez une cuillerée à café de cette préparation et mélangez-la à un demi-verre d’eau pour effectuer un bain de bouche que vous renouvellerez trois ou quatre fois par jour.
  • Déposez délicatement, sans appuyer, une toute petite boule de coton imbibée d'huile essentielle de clou de girofle au-dessus de la dent ou appliquez une goutte d’HE de laurier noble à l’aide d’un coton-tige (à renouveler 5 à 6 fois par jour pendant 48 heures).
  • Prenez des antalgiques vendus librement en pharmacie.
  • Évitez de prendre l’avion.

Cas 2 : soulager une rage de dent due à une gangrène gazeuse

La gangrène gazeuse vient de la décomposition de matière organique dans les racines d’une dent. Cette putréfaction crée des gaz qui ne peuvent s'échapper. La pression augmente alors dans la dent.

La gangrène gazeuse peut par exemple toucher une dent vivante installée sous une couronne prothétique, qui n'aurait pas supporté la fonction de mastication qu'on lui a donnée. C'est pourquoi il vaut parfois mieux dévitaliser la dent dès que l'on fait une couronne.

Symptôme de la gangrène gazeuse

  • Douleur aiguë et permanente.

Comment réduire la douleur ?

Seul du froid appliqué contre la dent peut réduire la pression des gaz en les comprimant temporairement :

  • Faites circuler de l'eau froide dans la bouche ou appliquez une poche de glaçons à l’endroit douloureux jusqu'à ce que vous trouviez un service d'urgence dentaire qui pourra ouvrir la dent et laisser échapper les gaz.
  • Ne prenez surtout pas l'avion et ne faites pas de plongée sous-marine.

Cas 3 : si votre rage de dent est due à un abcès dentaire

L'abcès dentaire est une collection de pus localisée dans une poche de votre gencive. Vous pouvez, sans le savoir, avoir un abcès en préparation dont le pus s’échappe naturellement. Si la quantité de pus devient trop grande, la poche (kyste) se distend et envahit les tissus voisins puis se bouche. Il y a danger pour votre santé sur le plan général.

Symptôme

  • Votre joue est déformée par la poche de pus.

Comment réduire la douleur ?

  • Exercez un massage doux avec une compresse imbibée d'eau salée tiédie, afin d'obtenir un vidage partiel de la poche de pus.
  • Appuyez modérément sur la poche avec des doigts propres si vous voyez un point blanc ou exercez une pression depuis l'extérieur de la joue. Si c'est votre enfant qui souffre d’un abcès dentaire, demandez-lui d'utiliser la force de sa langue pour appuyer sur la boule.
  • Massez avec un baume anesthésique vendu en pharmacie.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Cas 4 : soigner une rage de dent suite un tassement alimentaire

Il est fréquent que les rages de dent soient dues à un tassement alimentaire coincé entre deux dents. Cela peut créer une douleur compressive empêchant de dormir. Cela ne se fait pas du jour au lendemain.

Symptômes

  • Vous sentirez d'abord une gêne, comme une compression, jusqu'à ce que surgisse un jour, à n'importe quel moment de la journée, une douleur aiguë, lancinante qui s'installe pour ne plus s'en aller.
  • La douleur vous empêche de dormir la nuit.
  • Il semblerait qu’elle « transperce » de l’intérieur de la mâchoire vers l’extérieur. Ce sont les fibres nerveuses de la gencive qui réagissent à la compression.

Comment réduire la douleur ?

  • Utilisez un jet dentaire qui délogera la boule alimentaire après chaque repas.
  • Passez ensuite une brossette interdentaire, sorte de petit goupillon, de part en part même si cela est douloureux.
  • Veillez à ne pas boucher l'espace avec d'autres aliments, du coton ou un pansement.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Consultation médicale

Votre chirurgien-dentiste agrandira l'espace entre les dents pour libérer la gencive de la compression.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Cas 5 : calmer une rage de dent causée par une pression mécanique excessive

Une pression excessive sur votre dent peut entraîner une douleur dentaire. Le ligament de la dent s'enflamme, il ne s'agit ni d'une infection ni d’un problème du nerf dentaire.

Les causes possibles de la pression sur votre dent 

  • Une dent s'est légèrement déchaussée et touche celle d’en face sans que vous vous en rendiez compte.
  • Une obturation de carie ou une couronne débordante par rapport à l'anatomie initiale de la dent touchent excessivement la dent d'en face. Les deux dents qui s'entrechoquent vont alors souffrir.
  • La dent peut être fracturée suite à une morsure trop forte.

Symptômes

  • Dans ce cas précis, il n'est pas toujours facile de déterminer d'où vient la douleur car elle se diffuse dans toute la mâchoire.
  • Si la dent est fracturée sous l'effet d'une charge excessive, vous ressentirez comme une décharge électrique lorsque vous fermerez la bouche et, par réflexe, cette dernière s’ouvrira.

Comment réduire la douleur ?

En attendant votre rendez-vous chez le chirurgien-dentiste (en moyenne 8 jours plus tard, dans le meilleur des cas) :

  • Laissez légèrement les mâchoires ouvertes.
  • Prenez des médicaments en vente libre :
    • de l’ibuprofène aux doses recommandées, en général 400 mg, toutes les 4 heures ;
    • du paracétamol en alternance toutes les 2 heures ;
    • de l’aspirine, anti-inflammatoire et antalgique à la fois. Attention cependant aux douleurs d'estomac si vous êtes déjà sujet aux acidités gastriques et aux saignements faciles.

Consultation médicale

Selon les cas, votre chirurgien-dentiste :

  • retirera la couronne débordante ;
  • réduira le volume de l'obturation (ou plombage) qui touche excessivement l'autre dent ;
  • extraira le morceau de dent fracturée ;
  • réduira la hauteur de la dent.