Sommaire

Soigner une parodontite

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

La parodontite résulte souvent de l'aggravation d'une gingivite, inflammation des gencives qui aurait atteint l'os d'en dessous, celui soutenant les dents et appelé os alvéolaire. Cet os très vulnérable, une fois détruit, ne peut plus se reconstruire seul. Cette maladie à évolution rapide peut être stoppée grâce au savoir faire d'un professionnel et votre application à suivre les recommandations d'hygiène bucco-dentaire.

Vous pouvez suspecter une parodontite si vos dents bougent, vos gencives saignent ou que le liseret autour des dents est irrégulier, boursouflé ou rouge. Vous ressentez des douleurs plutôt diffuses, une sensation de pression dans les mâchoires ou de froid en buvant de l'eau fraîche. Vous pouvez également avoir un mauvais goût dans la bouche ou souffrir de mauvaise haleine (halitose).

La parodontite étant localisée dans une zone profonde et cachée, l’aide d’un chirurgien-dentiste est nécessaire pour la diagnostiquer. Il pourra faire appel à un parodontologue et la maladie parodontale sera objectivée par une radio panoramique.

Zoom sur les facteurs de la parodontite

Les causes possibles de la parodontite sont les mêmes que celles de la gingivite, surtout si elle est due à une aggravation de la gingivite en profondeur. Si la parodontite survient seule, suspectez une autre cause qui atteint l'os. La dégradation de l'os alvéolaire est favorisée par toutes les causes provoquant une baisse des défenses immunitaires (par une pathologie ou un blocage des émonctoires), une altération de la salive et une atteinte biologique compromettant la solidité osseuse.

La dégradation de l'os soutenant les dents entraîne un déchaussement et une mobilité des dents, amplifiant la perte osseuse. Si la structure de l'os s'effondre, celui-ci s'évase autour de la dent et favorise la colonisation de germes pathogènes. C'est un processus rapide qui nécessite d'agir au plus vite.

Il existe des facteurs bio-mécaniques nocifs qui entraînent aussi une fonte osseuse sous les dents tels que :

  • un bruxisme (grincement des dents) ;
  • un déséquilibre occlusal (mauvaise répartition des forces masticatoires sur les dents) ;
  • une position déséquilibrée de la mandibule ;
  • un encombrement dentaire, c'est à dire des mâchoires trop petites pour toutes les dents ;
  • des prothèses inadaptées (l'absence de point de contact entre deux dents, par exemple, va permettre aux aliments de se loger entre les dents, ce qui va progressivement traumatiser la gencive et provoquer une inflammation) ;
  • un manque d'utilisation des dents, faute d'aliments consistants et durs (absence de stimulation osseuse) ;
  • une mauvaise posture de la langue (contre les incisives du bas) ;
  • une respiration buccale.

De même, le tabac, les vaporettes et le cannabis vont favoriser la fixation de métaux lourds et de toxiques au niveau des gencives et ainsi accélérer considérablement la perte de l’os alvéolaire en empêchant le système immunitaire de jouer son rôle de défense de l’organisme.

Les bactéries qui se sont développées dans la parodontite sont plus nocives que celles qui provoquent une gingivite. Elles n'ont pas besoin d'oxygène, sont mobiles et très virulentes. Ces espèces attaquent l'os si elles ne sont pas limitées par d'autres bactéries ou par la salive. La chaleur créée par l’inflammation locale des gencives favorise leur développement.

Ce déséquilibre au sein de la flore buccale est lié d'une part à ce que nous mangeons (consommation de sucre raffiné et/ou alimentation pauvre en vitamines B, C, D, E et K et minéraux) et d'autre part à une mauvaise hygiène bucco-dentaire.

1. Faites traiter la parodontite par un professionnel

Seul votre chirurgien-dentiste pourra agir, parfois avec l'aide d'un parodontologue selon la gravité du problème. Le risque de perdre toutes ses dents existe, ainsi que la migration de germes contaminants dans le sang. En cas de chirurgie cardio-vasculaire, le traitement est radical : les dents qui paraissent contaminées par les bactéries doivent être enlevées.

Après une trop grande perte d'os et de dents, l'appareil amovible ainsi que quelques implants restent une solution, à condition que la parodontite soit complètement soignée.

Soigner une parodontite implique d'éradiquer toutes les causes possibles citées précédemment puis ôter aux bactéries pathogènes toute possibilité de se réinstaller. L'assainissement est le même traitement que celui de la gingivite, il doit se répéter jusqu'à disparition des saignements, des suppurations et de la plaque dentaire. Lorsque tous ces signes ont disparu, on passe à l'étape chirurgicale.

Consulter la fiche pratique Ooreka

La parodontite se situe sous la gencive, à l'intérieur de l'os autour des dents. Sous l'effet de différents facteurs, cette zone s’approfondit et crée une poche, un espace creux entre la gencive et l'os et les dents. Les poches forment des cavités propices au logement des germes spécifiques de la parodontite. Pour traiter cette zone, le dentiste utilise la chirurgie pour décoller la gencive de l'os. Il les nettoie et les nivelle afin d'éliminer toutes les poches qui sont des réservoirs bactériens, puis il ré-applique fermement la gencive assainie sur le nouveau mur osseux remodelé en suturant.

Les cuvettes osseuses peuvent être comblées par des apports de bio-matériaux si elles ont des parois suffisantes au stade initial de la maladie. Dans ces deux plans de traitements, les poches sont éliminées.

À noter que chaque étape doit être parfaitement aboutie avant de passer à la suivante. Les traitements des causes de l’inflammation doivent quant à eux être menés en parallèle des travaux dentaires.

2. Accompagnez le traitement avec une hygiène rigoureuse

La réussite du traitement et la non-récidive de la parodontite dépendent du maintien de votre hygiène et du suivi chez votre chirurgien-dentiste. Venir à bout d’une parodontite prend du temps (en cas de maladie parodontale très avancée et de pertes osseuses importantes, les séances peuvent s’étaler sur une année).

Associés aux traitements chirurgicaux, une antibiothérapie et des bains de bouche appropriés aideront à vaincre les germes pathogènes. Vous pouvez notamment opter pour des bains de bouche d’argent colloïdal qui seront extrêmement efficaces contre les bactéries et qui optimiseront l’efficacité des antibiotiques.

Votre chirurgien-dentiste vous enseignera comment prendre soin de votre gencive pour remédier et stopper une inflammation qui peut redémarrer du jour au lendemain au moindre relâchement.

Toutes les zones où les poches ont été réduites, par soustraction ou comblement, doivent être nettoyées après chaque repas en suivant les recommandations de votre professionnel.

Consulter la fiche pratique Ooreka