Sommaire

Soigner une gingivite

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Lorsque votre gencive saigne, au brossage ou spontanément, qu'elle est rouge et boursouflée, et que votre bouche dégage une mauvaise odeur, vous pouvez suspecter une gingivite. Elle entraîne parfois des douleurs locales plus ou moins fortes.

La gingivite est une inflammation de la collerette de tissu rouge bordant les dents. Elle est due à l'installation de bactéries en surnombre qui colonisent une plaque dentaire devenue abondante faute d’avoir été nettoyée.

La gencive perd alors sa couche de cellules protectrices, et les bactéries présentes vont l'envahir et s'y développer, ce qui cause l’inflammation, c’est-à-dire une lutte entre vos défenses immunitaires et les bactéries.

La gingivite est une maladie réversible qui n’est pas due à une autre pathologie, cependant elle est facilement récidivante. Les causes de cette colonisation bactérienne sont multiples, mais le remède le plus certain est un nettoyage régulier et efficace, d’autant que la zone affectée est accessible. Chassez les microbes qui se sont logés dans votre gencive et faites en sorte qu'ils ne prolifèrent plus.

Une gingivite est soignée lorsque la gencive ne saigne plus et retrouve sa fermeté et sa couleur rose.

1. Prévenez la gingivite

La gingivite est une inflammation superficielle de l’environnement de la dent (le parodonte), mais localisée à la gencive. Les inflammations du parodonte, gingivite ou parodontite (atteinte de l’os sous-jacent à la gencive), sont liées à une colonisation bactérienne spécifique et pathogène. Quelle que soit leur localisation dans le parodonte, ces germes nocifs s’installent et se développent grâce à des facteurs qui favorisent la rétention de bouillie alimentaire :

 

  • un mauvais brossage des dents : il va tasser les résidus alimentaires sous la gencive et les micro-organismes s'y installeront. Le pH à ces endroits peut s'alcaliniser rapidement par l'absence de salive et entraîner le développement des germes destructeurs ;
  • une dent trop soumise aux forces de mastication : elle va entraîner la rupture des fibres élastiques attachant la gencive aux bases des dents. Les bactéries pourront alors s'installer dans ce couloir ;
  • des soins dentaires inadaptés, notamment avec des prothèses dentaires anciennes ou ne respectant pas parfaitement l'anatomie (l'absence de point de contact entre deux dents par exemple, va permettre aux aliments de se loger entre les dents, ce qui va progressivement traumatiser la gencive et provoquer à terme une maladie parodontale) ;
  • des causes biologiques ou médicamenteuses ;
  • des causes nutritionnelles : trop de glucides et d’acides gras saturés mais pas assez de protéines, de fibres, de minéraux, de vitamines B, C, D, E et K ;
  • la tabagie ou le stress.

Ces facteurs provoquent une chute des défenses immunitaires et altèrent la structure du tissu gingival, son élasticité et son imperméabilité.

2. Faites traiter votre gencive chez un chirurgien-dentiste

Le traitement chez un chirurgien-dentiste ou un parodontologue vise à assainir la gencive et éradiquer certaines bactéries. Il va évacuer les dépôts extérieurs visibles et les dépôts intérieurs en dessous de la gencive flottante (dans les poches parodontales). Il effectue ainsi :

  • un détartrage, généralement aux ultra sons ;
  • un curetage, à la curette fine et manuelle ;
  • un surfaçage du haut de la racine ;
  • un polissage des dents afin de diminuer le dépôt ;
  • une oxygénation et irrigation de la zone malade.

Le laser peut compléter en asséchant très profondément une cuvette gingivale. Le chirurgien-dentiste devra rectifier toutes les causes dentaires générant les poches gingivales et éliminer les réservoirs permanents de bactéries. Pour éviter les trous et les cuvettes anatomiques, il doit régulariser les irrégularités anatomiques de l'os entre les dents. Pour cela il peut :

  • réduire chirurgicalement la profondeur de la gencive flottante ;
  • adoucir un relief trop aigu d'une partie de l'os ou extraire tout morceau de dent ou de résidu qui crée une porte d'entrée possible pour les bactéries.

Il est indispensable de procéder à ces travaux, donc prenez rendez-vous le plus tôt possible car les délais d’attente sont d’environ un mois chez les chirurgiens-dentistes.

Pour éviter les récidives, il est également important de traiter les causes de l’inflammation. Il peut par exemple s’agir d’un blocage des émonctoires (ce qui traduit une inflammation intestinale généralement liée à une alimentation trop abondante, déséquilibrée et/ou à la consommation excessive d'alcool) et traiter les troubles métaboliques est alors nécessaire. De même, équilibrer la flore intestinale et traiter une éventuelle parasitose intestinale participe efficacement au traitement de fond des parodontopathies.

3. Soignez le nettoyage de vos dents

Parallèlement à ces soins, vous devez traiter les causes qui empêchent la résistance des tissus de soutien et donc leur invasion par des microbes. Pour cela, il vous faut acquérir et automatiser tous les gestes de nettoyage :

  • Apprenez à vous servir correctement d'une brosse à dents.
  • Contrôlez l'efficacité de votre nettoyage avec les révélateurs de plaque.
  • Soignez votre rinçage.
  • Apprenez à user parcimonieusement le fil dentaire en alternance avec le jet dentaire, méfiez-vous également de l'utilisation des bains de bouche.
Consulter la fiche pratique Ooreka

L'odeur et l'observation visuelle de votre bouche (de la gencive au bord des dents) sont des bons indicateurs de la résolution de la gingivite.