Se laver les dents et la bouche

Sommaire

Se laver les dents et la bouche

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Savoir nettoyer ses dents et sa bouche efficacement et sans erreurs, c’est éviter la récidive de gingivites, de parodontites et de caries, en contrôlant le développement des bactéries responsables.

Vous pouvez conserver vos dents en bonne santé toute votre vie, même si votre terrain actuel n’est pas bon : caries fréquentes, parodontopathies, dents déjà perdues. Bien que certains de ces dégâts soient irréversibles, il n’est jamais trop tard pour atteindre l'équilibre biologique dans votre bouche et le stabiliser.

Voici comment laver vos dents et avoir une bonne hygiène de la bouche.

Zoom sur l'hygiène et la santé des dents

Une dent reste en bouche grâce à la bonne santé de son parodonte (les tissus de soutien, la gencive, l’os et le ligament entre les deux).

Une flore buccale équilibrée garde vos dents et votre parodonte en bonne santé. L'équilibre se manifeste par une bonne proportion entre les bactéries présentes dans votre bouche et qui jouent leur rôle grâce à la salive. Un déséquilibre d'une espèce par rapport aux autres engendre un risque de carie ou de maladie parodontale comme la gingivite ou la parodontite.

Les restes alimentaires laissés dans la bouche favorisent plus l’une ou l’autre population de bactéries buccales.

  • Certaines bactéries, qui digèrent les sucres et acidifient la salive, donnent des caries.
  • D’autres bactéries alcalinisent la salive, se nourrissant de sang et se développant dans les profondeurs de la gencive.

Il est nécessaire de ne pas laisser des aliments stagner dans la bouche, entre les dents et à leurs bords (au collet). Pour cela, des gestes de nettoyage quotidiens sont nécessaires après chaque repas et le soir avant de se coucher.

1. Apprenez à nettoyer efficacement vos dents

Utilisez un bon matériel

Servez-vous d'une brosse à dents souple et en bon état, synthétique, avec un manche souple lui aussi. Le brossage doit se faire après chaque repas ou grignotage. Essayez de vous brosser les dents au travail, ou utilisez des chewing-gum au xylitol qui permettent un bon décollement des aliments et une salivation suffisante pour assurer un bon nettoyage.

Effectuez un brossage efficace de vos dents

  • Commencez par poser toute la surface des poils de la brosse à dents sur la gencive. Faites la descendre s'il s'agit des dents d'en haut, remonter s'il s'agit des dents d'en bas. Partez toujours de la gencive jusqu'au bord blanc de la dent, et jamais l'inverse car vous tasseriez la saleté sous la gencive au lieu de la dégager.
  • Une brosse à dents couvre environ 3 dents en même temps. Comptez environ 5 passages de la brosse sur ce groupe de dents. Attention, lorsque la brosse à dents arrive sur la surface blanche des dents, décollez-la pour la replacer sur la gencive, vous éviterez ainsi d'y tasser des débris.
  • Faites attention à vos mouvements. Avec l’habitude et la vitesse, votre poignet exécutera machinalement un mouvement de rotation, comme le passage d'une balayette pour évacuer les saletés vers les joues ou la langue. En vous brossant les dents correctement, vous évacuerez une bonne partie des aliments. Faites ceci côté joue, puis coté langue ou palais.
  • N’oubliez pas la face cachée des dernières dents du fond, la face qui regarde la gorge.
  • Une fois les faces externes et internes brossées, terminez par les surfaces triturantes. Les poils doivent aller dans les plis du dessus des dents. Rejetez vers la langue les débris d'aliments qui seront évacués facilement au rinçage.

Au début de l'apprentissage, l'astuce est d'utiliser des révélateurs de plaque qui vous montreront les endroits sur lesquels vous devrez insister pendant votre brossage.

La brosse à dents électrique

En cas de saignement, mieux vaut un brossage manuel qu'utiliser une brosse à dents électrique. Cependant cette dernière peut aider grandement une personne qui n'a pas pris l'habitude de se brosser les dents après chaque repas.

Si vous savez bien entretenir vos dents avec une brosse à dents manuelle et que le révélateur de plaque vous le confirme, vous n’avez pas besoin d’une brosse à dents électrique. Vous pouvez comparer le résultat obtenu entre les deux types de brosses avec le révélateur de plaque.

Vous l'aurez compris, ce n'est ni la durée du brossage, ni la qualité des produits utilisés qui sont les clés d'un nettoyage efficace, mais une technique logique, mécanique et douce.

2. Alternez les produits de nettoyage bucco-dentaires

Le dentifrice

Le rôle de la pâte dentifrice est de participer au nettoyage mécanique, comme agent tensio-actif. Il décolle la nourriture collée avec la brosse, enrobe ces saletés et aide à leur évacuation. Sa composition n'est pas aussi importante que les gestes de nettoyage.

Le dentifrice joue un rôle actif s'il est chargé de fluorures qui se déposent sur la surface de l'émail. Cet échange est possible grâce au phénomène naturel de minéralisation par la salive, si le temps de contact entre le dentifrice et la dent est suffisant. Lorsque les ions fluorures s'incrustent sur la surface minérale de la dent, ils la renforcent. La dent est alors moins vulnérable. L'effet obtenu est donc particulièrement intéressant et protecteur chez les jeunes personnes, avant que les dents ne se carient.

Les doses en fluor d'un dentifrice ne sont pas celles d'une fluoration exercée sous le contrôle d'un professionnel, car il existe un risque de fluorose pour trop d’ingestion de fluor. Les dentifrices actuellement vendus suivent les normes recommandées par l'ANSM.

Certains dentifrices sont dits anti-tartre parce qu'ils contiennent les mêmes principes actifs que les bains de bouche antibactériens, mais ils n’empêchent pas le tartre de se déposer. Il faut donc continuer à se le faire enlever régulièrement par le chirurgien-dentiste et à bien évacuer la plaque dentaire chaque jour, selon les gestes d'hygiène ici préconisés.

Les bains de bouche

Un bain de bouche efficace est nécessaire pendant toute la durée d’un traitement dentaire ou buccal. En l'absence de problèmes buccaux ou hors périodes de traitement, alternez entre plusieurs bains de bouche différents et l'eau simple, afin d'éviter que votre bouche ne s’habitue à l'apport permanent d'un principe actif.

Dans un but thérapeutique, un bain de bouche doit avoir des qualités antiseptiques, bactéricides et antifongiques puisqu'il permet de combattre le taux de micro-organismes en surnombre ou indésirables. Il y a des bains de bouches spécifiques au parodonte, et d’autres pour prévenir les caries. L’effet sur le pH (acidité ou milieu alcalin) de votre bouche est inverse. C’est votre chirurgien-dentiste qui doit vous en donner l’indication suivant votre tendance.

Pour être efficace, le bain de bouche doit avoir un temps d’application. Prenez une toute petite gorgée que vous laisserez dans la bouche après le dernier rinçage. Ce geste est efficace en cas de gingivite.

En cas de poche parodontale, le bain de bouche doit être apporté dans les endroits profonds à l'aide de la brossette inter-dentaire ou une micro-pipette, vendue en pharmacie, et recommandée par votre praticien.

Une fois la période de traitement terminée, ne continuez pas tous les jours avec le produit antiseptique et diminuez progressivement jusqu’à trouver le point d'équilibre. Ce point correspond au moment où il n'y a plus aucun saignement au brossage ou au passage de la brossette, et où il n'y a plus de mauvaises odeurs. La bouche a besoin de récupérer seule son mécanisme de défense.

Évidemment, en cas de maladie affectant les défenses immunitaires ou de parodontite chronique, ayez recours aux bains de bouche traitants. Le moindre petit saignement vous indiquera d’ailleurs qu'il faut l'utiliser.

La plupart des bains de bouche proposés sur le marché sont accompagnés d'un dentifrice doté des mêmes propriétés. Il n'est pas indispensable de les utiliser ensemble ; vous pouvez alterner ou utiliser un dentifrice complètement différent. L'important est la bonne compréhension et la mise en pratique des gestes d'hygiène ainsi que leur temps d'application.

Par ailleurs, l'huile de sésame peut également être utilisée en bain de bouche dans le cadre de l'oil pulling. Cette pratique très ancienne qui nous vient de la médecine traditionnelle indienne (l'ayurvéda) présente elle aussi une efficacité équivalente à la chlorhexidine sur l'inflammation des gencives, la plaque dentaire et l'éradication du Streptococcus mutans. Mais elle permet aussi de purifier l'organisme selon le principe de la réflexologie (mais au niveau de la langue) et d'agir sur plus d'une trentaine de maladies systémiques telles que le diabète, l'asthme ou encore la migraine.

En pratique, l'oil pulling consiste à placer une cuillerée à café d'huile dans la bouche le matin au lever et de la faire circuler dans la bouche pendant environ un quart d'heure. Au bout de ce laps de temps, crachez l'huile. Vous pouvez même renforcer l'effet thérapeutique de ce bain de bouche à l'huile en l'agrémentant de deux gouttes d'huile essentielle de girofle, de bergamote, de citrus, de myrrhe, d’origan, de romarin, de tea tree, etc.

3. Rincez correctement vos dents

Mieux vaut un bon rinçage mécanique que rien du tout. Le rinçage doit être énergique, avec des mouvements de joues qui augmentent la pression avant de recracher. Si vous n’avez pas de brosse à dents, faites-le jusqu’à ce que vous ne voyez plus de résidus tomber dans le lavabo.

Complétez en utilisant un jet dentaire simple, disposé près du lavabo, chez vous. Aussi appelé hydropulseur ou waterpick, il s’agit d'un petit électroménager ou un système mécanique à adapter sur le robinet et qui pulse de l'eau entre les dents. Sélectionnez un niveau de puissance qui soit énergique sans être douloureux. Le but est de chasser les résidus restés après le brossage. Utilisez de l’eau tiède.

Orientez le jet perpendiculairement à la dent, le manche à l'horizontale pour les dents du fond et à la verticale pour les dents de devant. Penchez-vous au dessus du lavabo pendant la procédure, vous verrez de nombreux résidus partir sous la pression du jet, et cela malgré un brossage manuel efficace.

De temps en temps, dans le réservoir d’eau, mélangez à l’eau tiède un bain de bouche antibactérien. Il permettra de diminuer la flore bactérienne qui s’installera dans les conduits.

4. Utilisez des brossettes inter-dentaires ou du fil dentaire

Les brossettes inter-dentaires

La brossette inter-dentaire est un bon outil complémentaire. Vous l'utilisez comme un goupillon miniature entre les dents, généralement les molaires. Elle peut être trempée dans le bain de bouche si vous voulez vaincre un saignement local entre certaines dents ou une mauvaise odeur entre les dents ou des restes de nourriture qui s'y entasseraient.

Si la matière alimentaire stagne entre les dents, elle va être digérée par les bactéries, ce qui risque de créer une carie au contact de l'émail ainsi qu'un approfondissement du sillon gingivo-dentaire, processus initial d'une gingivite et d'une parodontite. D'autre part, la nourriture digérée par certaines bactéries spécifiques produit des mauvaises odeurs émanant de la bouche quand vous parlez.

Un saignement à ces endroits difficilement accessibles signale forcément une colonisation bactérienne et une inflammation. Il peut être stoppé grâce au passage de la brossette inter-dentaire et au jet dentaire. Lorsque le saignement s’arrête, le taux de bactéries est revenu à la normale, mais ces dernières peuvent se développer à nouveau en un jour. Tout est une histoire équilibre.

Si votre gencive a un aspect ferme, rose pâle, essayez de voir si le brossage, un bon rinçage, mâcher du chewing-gum ou encore utiliser un jet dentaire suffisent sans passer la brossette. Si la moindre gène recommence, passez la brossette entre les dents où a lieu le saignement ou le tassement alimentaire.

Comment bien choisir sa brossette inter dentaire ?

  • La brossette inter-dentaire s'achète en pharmacie ou dans les rayons d'hygiène dentaire en grande surface.
  • Pratique, elle peut être emmenée et utilisée n'importe où, même sans brossage.
  • Choisissez-la de bonne qualité pour qu'elle ne se torde pas ni ne reste coincée entre les dents. Si cela arrive, il faut la retirer ensuite avec les doigts, une pince, du fil dentaire ou une autre brossette.
  • La brossette inter-dentaire ne doit pas être de gros calibre pour passer de part en part, de la joue vers la langue, afin de déblayer l'espace. Avec l'habitude, vous sentirez quand l'espace inter-dentaire est occupé par la nourriture stagnante et quand il est libre et aéré.

Le fil dentaire

Le fil dentaire complète votre arsenal d'outils pour contrôler la contamination bactérienne responsable des caries ou des problèmes de gencive. Le fil s'utilise lorsque la nourriture, notamment la viande fibreuse, reste habituellement coincée entre des dents très serrées et que l'on ne veut pas passer la brossette inter-dentaire pour préserver l'esthétique du bord triangulaire de la gencive.Le fil est aussi indiqué pour racler la petite surface des dents de devant, entre elles, surtout si elles sont un peu déchaussées. Ce geste vous sera alors demandé par votre chirurgien-dentiste.

Le fil inter-dentaire s'achète au rayon des brosses à dents. Vous coupez le fil sur une dizaine de centimètres et enroulez fortement plusieurs boucles de fil autour de vos deux index. Le but est de forcer le fil pour le faire descendre entre les dents, en appliquant une tension. Une fois passé, on peut lui imprimer des petits mouvements de va-et-vient pour bien dégager des résidus. Puis, on peut le retirer comme on retire une brossette inter-dentaire, en tirant une de ses extrémités, celle de la joue. Le fil vient.

Il existe aussi des positionneurs de fils, ou même des tenseurs déjà montés avec leur fil, tout petits. Mais la tension à appliquer est parfois insuffisante et ils cassent. Et si les dents sont trop serrées, un fil trop tendu risque de blesser la gencive 

Vous l'avez compris, l'usage du fil demande de l'entraînement, et votre chirurgien-dentiste doit vous montrer comment l'appliquer.

Trouvez la solution qui convient à votre bouche

Ce qui vaut pour quelqu'un peut ne pas aller pour quelqu'un d'autre, car la biochimie d’une bouche est trop particulière à chacun pour généraliser. Mieux vaut expérimenter soi-même avec alternance les outils indiqués et les principes actifs des bains de bouche ou pâtes dentifrice. Contrôlez le résultat et son maintien par l'odeur et l'observation de l’intégralité de votre gencive et vos dents.Si vous ne souffrez d’aucun problème buccal (caries régulières, gencives qui saignent souvent, dents qui bougent ou sont mal alignées), inutile d'utiliser des bains de bouche, des fils ou des brossettes. Brossez vos dents avec une brosse à dents souple et laissez faire la nature pour le reste.