Sommaire

La profession d'hygiéniste n'existe que dans certains pays de l'Union européenne. Elle est présente dans 23 sur 28 des États membres. Pourtant, aux États-Unis, cette profession arrive en quatrième position des meilleurs métiers féminins sur le portail de l'emploi. En raison d'une demande grandissante et de la sensibilité croissante du public quant à la santé dentaire et buccale, le métier d'hygiéniste va en se développant. Il représente un des secteurs d'activité où les femmes sont le mieux représentées. En quoi consiste et comment se forme-t-on à la profession d'hygiéniste ? Quand faut-il consulter un hygiéniste ?

Compétences de l'hygiéniste

Selon la définition de l'Organisation régionale européenne de la Fédération dentaire internationale, l'hygiéniste travaille toujours sous la supervision du chirurgien-dentiste. Il s'occupe de la prévention des maladies (ou prophylaxie) dentaires en pratiquant certaines actions thérapeutiques comme le détartrage, ou en appliquant certains matériaux prophylactiques sur les dents. Il a aussi un rôle informatif en guidant le patient vers une pratique permettant de maintenir son hygiène bucco-dentaire.

Le rôle de l'hygiéniste se situe donc à plusieurs niveaux : il assume d'abord un rôle de prévention, puis de dépistage et, enfin, un rôle thérapeutique auprès du patient.

Consulter la fiche pratique Ooreka

La prévention

L'hygiéniste informe le patient des bons gestes à pratiquer dans le but de maintenir son hygiène buccale. Il le guide et le conseille sur les différentes stratégies à suivre pour préserver sa santé buccale. Il le motive dans le but de le rendre autonome.

Le dépistage

L'hygiéniste est à même de dépister les altérations des dents et des gencives, ou de la muqueuse buccale. Il informe le patient sur les différentes options de traitement auprès de divers professionnels. Lorsque le traitement ne fait pas partie de ses compétences, il s'en réfère au dentiste.

Les actes thérapeutiques

Mais l'hygiéniste est aussi habilité à pratiquer des actes thérapeutiques, ayant la plupart du temps un rôle de prévention. Ainsi les détartrages, ou l'élimination de taches dentaires, ou encore l'application d'agents fluorés sont autant d'actes thérapeutiques que l'hygiéniste est à même d'effectuer.

Il peut aussi faire passer des radiographies et pratiquer des traitements d'orthodontie sous la supervision d'un dentiste.

Lire l'article Ooreka

Formation au métier d'hygiéniste

Dans de nombreux pays d'Europe, le métier d'hygiéniste est enseigné dans une école des métiers de la santé. Le programme comprend des cours théoriques en alternance avec des « mises en situation », qui permettent à l'étudiant d'appliquer ses connaissances. Il inclut aussi des stages effectués en cabinet dentaire, en clinique dentaire universitaire ou clinique dentaire spécialisée.

La formation dure au minimum 3 ans à temps complet et sans interruption, et comprend au minimum 4 500 heures.

Hygiéniste : où et quand consulter ?

Le métier d'hygiéniste se pratique en clinique ou cabinet dentaire, en hôpital, en résidence pour personnes âgées, dans les structures sociales de soins médicaux, ainsi que chez les fournisseurs de produits et matériels de soins dentaires.  

La demande de consultation d'un hygiéniste peut venir du patient lui-même, du dentiste ou de l'orthodontiste. En fonction de la situation et de la sensibilité buccales du patient, les visites préconisées chez l'hygiéniste seront plus ou moins fréquentes.

Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider