Sommaire

La maladie parodontale est l'ensemble des maladies qui touchent le parodonte (les tissus autour de la dent), en particulier la gencive et l'os alvéolaire (autour des racines dentaires). La majeure partie des maladies parodontales ou parodontopathies sont des gingivites et des parodontites (à différents stades). 80 % des personnes de plus de 40 ans ont déjà souffert d'une maladie parodontale alors même que 46 % des Français ignorent que cette maladie existe.

Maladie parodontale : qu'est-ce que c'est ?

Lorsque les tissus de soutien de la dent (gencive et os) sont enflammés ou infectés, on parle de maladie parodontale. La maladie parodontale peut être :

  • une gingivite : les bactéries ou le tartre s'accumulent dans les espaces entre la gencive et la dent. La gencive est alors rouge et gonflée, elle saigne spontanément ou lors du brossage des dents ; on appelle cela une gingivite. La gingivite est le premier stade de la maladie parodontale ;
  • une parodontite.

La parodontite a plusieurs étapes :

  • Débutante : la maladie (c'est-à-dire l'inflammation due à la plaque bactérienne et au tartre) s'attaque à l'os de support de la dent (os alvéolaire) après avoir attaqué la gencive ce qui induit une résorption osseuse. La lésion osseuse débutante commence à être visible sur une radio panoramique.
  • Intermédiaire : si on ne fait rien, la perte osseuse se propage et progresse vers la racine de la dent. La gencive n'est plus soutenue par l'os alvéolaire, elle se rétracte. Il y a un début de déchaussement.
  • Sévère : s'il n'y a toujours pas de traitement, les bactéries progressent et forment un kyste autour de la dent. L'os est alors très résorbé donc la dent bouge.

Caractéristiques principales de la maladie parodontale

La maladie parodontale présente des signes caractéristiques :

  • une mauvaise haleine ;
  • une gencive qui saigne au moindre contact ou même spontanément est l'une des caractéristiques principales de la maladie parodontale ;
  • des dents qui bougent : les dents deviennent mobiles à la suite de la résorption osseuse alvéolaire (disparition partielle, voire totale de l'os autour de la dent).

Le dentiste réalisera une radiographie pour déterminer s'il s'agit d'une simple gingivite (inflammation sans perte osseuse) ou d'une parodontite (inflammation, voire infection, avec perte osseuse).

Traitement de la maladie parodontale

Si vous souffrez d'une maladie parodontale, le traitement, qui dépend de son avancée, consiste en :

  • repérer les causes (qui peuvent être multiples) et les traiter ;
  • nettoyer en profondeur les surfaces dentaires et les poches parodontales ;
  • maintenir et régénérer les tissus abîmés.

Une bonne hygiène bucco-dentaire

Retrouvez une bonne technique de brossage des dents, c'est le début de tout traitement parodontal ! Il s'agit surtout d'agir préventivement afin d'éliminer la plaque bactérienne des surfaces dentaires. En effet, une fois la maladie parodontale installée, il devient très difficile de se brosser correctement les dents car les gencives rétractées ne permettent pas d'accéder aux zones infectées.

Lire l'article Ooreka

Un détartrage

Prenez rendez-vous auprès de votre dentiste pour éliminer le tartre au-dessus de la gencive afin qu'il ne s'accumule pas sous la gencive.

Lire l'article Ooreka

Un curetage parodontal, ou surfaçage

Le surfaçage dentaire, ou curetage dentaire, est le traitement par excellence de la maladie parodontale. Votre dentiste ou parodontiste (spécialiste en maladie parodontale), en fonction du stade d'évolution de la maladie parodontale peut vous proposer de nettoyer avec des instruments spéciaux, des curettes, l'espace infecté entre la gencive et la dent pour permettre une réadhésion de la gencive sur la dent. L'objectif est d'enlever tout le tartre et toute la plaque bactérienne sur l'ensemble de la surface dentaire ainsi que sous la gencive, le long des racines.

Si cela ne prend que 15 minutes sous sédation (produit anesthésiant inhalé) pour une simple gingivite, ce traitement peut aussi prendre jusqu'à quatre heures en cas de maladie parodontale avancée avec une perte osseuse importante. Plusieurs séances sont alors nécessaires.

La chirurgie par lambeaux

Si la maladie parodontale est très sévère (vos dents sont mobiles), vous pouvez consulter un parodontiste (ou parodontologue) qui est plus spécialisé pour cette chirurgie ; elle consiste à décoller la gencive de l'os pour nettoyer plus en profondeur là aussi avec des instruments chirurgicaux spéciaux.

Le rééquilibrage des émonctoires

Pour une guérison durable d'une maladie parodontale et une régénération des tissus abîmés il est indispensable de procéder au rééquilibrage de tous les émonctoires (intestins, reins, peau, poumons et foie). En effet, la gencive est elle aussi un émonctoire (secondaire il est vrai mais très important tout de même) et si les émonctoires principaux ne jouent pas leur rôle d'élimination des toxines, elle sera incapable de se régénérer correctement.

Il faut également favoriser la reminéralisation osseuse, pourquoi pas à l'aide de compléments alimentaires adaptés.

Dans les cas les plus sévères, l'ensemble du traitement de la maladie parodontale peut s'étaler sur une année. Chaque étape du traitement doit être respectée et parfaitement aboutie avant de passer à la suivante.