Sommaire

Le traitement endodontique consiste à soigner l'intérieur de la dent, lorsque la pulpe est atteinte.

C'est une solution qui permet de conserver la dent. Découvrons-en plus sur le sujet !

Qu'est-ce qu'une endodontie ?

Le traitement endodontique est le traitement du contenu de la dent. Le terme provient du grec endon (dans) et odous, odontos (dent) :

  • L'extérieur de la dent est composé de deux parties : la partie visible se nomme la couronne, la partie logée sous la gencive, au sein de l'os, se nomme la racine.
  • L'intérieur de la dent contient la pulpe, structure qui contient des vaisseaux sanguins et des nerfs. Elle s'étend de la couronne à l'extrémité des racines (apex), où elle est en rapport avec les tissus adjacents. Au niveau de la racine, le tissu pulpaire est contenu dans le canal radiculaire.

L'endodontie consiste à traiter l'atteinte de la pulpe et du canal radiculaire, on parle de traitement de canal. L'atteinte pulpaire peut être consécutive à une carie, mais elle peut aussi venir de l'apex par une lésion parodontale (gencive) voire de l'os au pourtour de la racine dentaire.

L'endodontie s'effectue en pratique courante dans les cabinets dentaires, tous les dentistes généralistes étant formés pour réaliser des gestes endodontiques de base :

  • Cependant, certaines circonstances (par exemple en cas de forme anatomique complexe, ou de canaux minéralisés) peuvent conduire le dentiste à adresser le patient à un spécialiste du traitement endodontique, l'endodontiste.
  • La formation de l'endodontiste lui confère une spécialisation dans ce type de traitement. Il dispose, dans son cabinet, d'un plateau technique performant (microscope opératoire permettant de grossir la dent et donc de réaliser des soins impossibles à faire à l’œil nu, imagerie 3D).

Le travail se fait de manière complémentaire avec le dentiste qui réalise la restauration coronaire à la fin du traitement. Il assure les consultations de contrôle qui se déroulent après l'intervention.

Traitement endodontique : dans quels cas ?

Le traitement endodontique est une solution qui permet la conservation de la dent, lorsque les traitements conventionnels n'ont pas été efficaces. L'alternative étant sinon d'extraire la dent et de réaliser ensuite un bridge ou un implant. Le traitement endodontique est, de plus, la solution la plus économique.

L'indication du traitement endodontique est surtout l'inflammation de la pulpe ou pulpite. Elle résulte d'une infection persistante dans le canal radiculaire. La pulpe peut être encore vivante mais parfois le traitement est réalisé sur une pulpe nécrosée.

La souffrance de la pulpe se traduit par des douleurs (rage de dent), un gonflement et/ou parfois la formation d'un abcès. À l'examen, une atteinte du canal se suspecte à la percussion de la dent (réaction douloureuse), lors du test au froid (la dent ressent un froid intense ou ne ressent rien)et avec l'utilisation d'un vitalomètre qui set à connaître l'état du nerf. Une radiographie de la dent permet de confirmer l'atteinte.

Déroulement d'une endodontie

Étapes d'une endodontie

Le traitement de canal consiste à vider le canal, à le nettoyer et à le stériliser, et enfin de l'obturer afin de prévenir le risque de récidive et conserver ainsi la dent.

Le traitement est effectué sous anesthésie locale. Une feuille de latex (digue) est placée sur la dent comme un champ opératoire en chirurgie, afin d'être dans des conditions d'asepsie optimales. Le traitement se fait en plusieurs étapes au cours d'une ou plusieurs séances, en fonction de la difficulté du traitement.

Les étapes de base d'un traitement endodontique non chirurgical comportent :

  • l'accès aux canaux de la dent par une ouverture au centre de la dent (cavité d'accès) ;
  • l'élimination pulpaire, le nettoyage, la désinfection (utilisation de désinfectants liquides et d'ultrasons), le séchage et la mise en forme des canaux via de fins instruments ;
  • le scellement des canaux : les canaux sont obturés par une tige de gutta percha (sorte de plastique thermoformable) et un ciment canalaire, qui moulent l'anatomie interne de la dent ; parfois l'ablation de la portion de pulpe malade suffit lorsqu'elle n'est pas totalement atteinte ;
  • la vérification de la qualité de l'obturation par contrôle radiographique.

L'ouverture est refermée de façon temporaire par un matériau étanche. Une visite chez le dentiste est nécessaire pour réaliser une obturation permanente au moyen d'une couronne, plombage ou autre.

Endodontie : contre-indications éventuelles

La seule contre-indication formelle est une cardiopathie à haut risque d'endocardite infectieuse, lorsque la pulpe est nécrosée.

Si la pulpe n'est pas au stade nécrosé, le traitement endodontique chez une personne présentant une cardiopathie à risque doit se faire dans des mesures d'asepsie absolument rigoureuses, en une seule séance.

Ces pros peuvent vous aider