Choisir le premier dentifrice de son enfant

Sommaire

L'UFC-Que Choisir a révélé que la plupart des dentifrices étaient mauvais pour la santé. Une nouvelle qui incite à être d'autant plus vigilant quand il s'agit de ses enfants !

La plupart des dentifrices, qu'ils soient fabriqués pour les enfants ou les adultes, recèlent en effet des composants qui sont toxiques pour l'organisme. Il s'agit pour la plupart d'agents antibactériens ou de conservateurs.

Depuis 1945, plus de 143 000 substances chimiques dont les risques n’ont, pour la plupart, jamais été évalués, ont été mises sur le marché. Voici un petit tour d'horizon des principaux composants à éviter.

Fluor : un composant du dentifrice

Le fluor, grand toxique ?

La « notification enfants » est inscrite sur tous les emballages de dentifrices. Elle apparaît d’ailleurs aussi sur les tubes de dentifrices spécifiques aux enfants :

  • « Enfants de 6 ans et moins, utiliser une quantité de dentifrice de la taille d’un petit pois sous la surveillance d’un adulte, afin d’en minimiser l’ingestion. En cas d’apport de fluorure provenant d’autres sources, consultez un dentiste ou un médecin ».
  • « Garder hors de portée des enfants de moins de 6 ans. Si vous avalez accidentellement une dose supérieure à celle nécessaire au brossage, cherchez une aide professionnelle ou contactez immédiatement un centre antipoisons ».

Le problème, c'est que le fluorure est consommé par la plupart des gens sans même qu'ils en aient conscience car on le retrouve dans la nourriture, l’eau et l’air.

Selon l’agence américaine des substances toxiques, sur les 275 substances qui constituent une menace pour la santé humaine,les composés du fluor font partie des 20 substances toxiques principales :

  • Le fluor n’a pas de couleur, pas d’odeur et pas de goût. Il est donc impossible de savoir s’il est présent dans l’eau que l’on consomme, dans ce que l’on mange ou dans l’air que l’on respire, et surtout en quelle quantité.
  • Or, l'eau qu'on boit ne doit absolument pas dépasser un seuil critique de fluor de 1,5 mg/litre pour être considérée comme potable.

Risques du fluor pour la santé

Les intoxications par le fluor causent des troubles psychiques graves, comme la perte de volonté ou la folie :

  • Cela se produit surtout lorsque cette intoxication se produit pendant la phase de croissance.
  • Le fluor favorise les scolioses et occasionne une dégénérescence accélérée de l'organisme.
  • Chez les tout-petits, l'ingestion d'aussi peu que 1 % d'un tube de pâte dentifrice aromatisée pour enfants peut causer un empoisonnement aigu au fluorure.

Le fluor, efficace contre les caries ?

Si l’on en croit l’OMS, le fluor ne serait pas utile pour prévenir les caries dentaires, contrairement à ce que vantent les marques de dentifrice :

  • Les tableaux statistiques fournis par l'O.M.S. montrent en effet une légère diminution du nombre de caries la première année.
  • Toutefois, ils mettent également en évidence une augmentation très supérieure aux taux habituels les années suivantes.

L’Agence nationale du médicament et des produits de santé (ANSM) ne prévoyant pas la supplémentation en fluor chez les enfants de moins de 6 mois dans le cadre de la prévention des caries dentaires, les solutions buvables en gouttes destinés à assurer un complément en fluor (Zymaduo, Fluorex et Fluostérol) ne sont plus indiquées chez les nourrissons.

Triclosan

Les tests réalisés par l’UFC-Que choisir sur 66 produits dévoilent « une teneur en triclosan susceptible d’effets sur la thyroïde » dans la plupart des dentifrices. Cet antibactérien est également un perturbateur endocrinien :

  • Le dioxyde de titane (Triclosan) a été classé par le Centre international de recherche sur le Cancer comme « cancérigène possible » en 2006.
  • D'autres études ont confirmé ces suspicions.
  • Il est par ailleurs utilisé sous forme de nanoparticules (via le colorant E171). Or, ces dernières peuvent franchir la barrière intestinale et se retrouver dans différents organes, comme le foie, le cœur, les poumons. De plus, elles sont capables d'altérer la barrière hématoencéphalique et ainsi d'atteindre le cerveau.

C'est pour ces raisons qu'après un avis de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) et dans le cadre de la loi dite ÉGalim, les ministres de la Transition écologique et solidaire et de l'Économie et des Finances ont décidé, par précaution, d'interdire, pour un an, la mise sur le marché des denrées alimentaires contenant cet additif à partir du 1er janvier 2020.

Parabens dans les dentifrices

Les parabens sont utilisés comme conservateurs. Ils sont suspectés d'être des perturbateurs endocriniens, de provoquer des cancers ou d'être très allergisants.

Toutefois, les parabens permettent de lutter contre les champignons et de nombreuses bactéries, qui seraient aussi nocifs pour la santé.

Les parabens perturberaient le système endocrinien et la reproduction :

  • Leur effet « œstrogénique » pourrait notamment accélérer l’apparition d’une tumeur au sein.
  • Les études réalisées sur le sujet ne sont pas arrivées à des conclusions tranchantes. Le problème, c'est qu'il y a des parabens un peu partout, dans l'agro-alimentaire comme dans les produits cosmétiques, et qu'il existe par ailleurs de nombreux autres perturbateurs endocriniens.
  • Le butylparaben et l’isobutylparaben sont encore plus toxiques et dangereux que le méthylparaben et l’éthylparaben.

Sodium Lauryl Sulfate

Il s'agit d'un dérivé d’huile de palme (ou de coco, plus rarement) :

  • On le retrouve dans la plupart des dentifrices.
  • Il sert à rendre épaisse et moussante la pâte à dentifrice (on le trouve d'ailleurs aussi dans les shampoings ou gels douche).

L'huile de palme entraîne la déforestation de nombreuses zones. C'est une atteinte forte à la biodiversité, de nombreuses espèces animales perdant tout habitat avec le développement des palmeraies.

Quels dentifrices sont non toxiques ?

Il faut savoir que ce n'est pas le dentifrice qui préserve les dents, c'est le brossage. Bien sûr, le dentifrice aide, mais il n'est qu'une partie de la solution.

Les dentifrices bio

Les dentifrices certifiés bio utilisent des plantes :

  • L’échinacée, l’anis, le thé vert et les HE de clou de girofle combattent les bactéries responsables des caries et de la plaque dentaire.
  • La myrrhe, l’hamamélis et la camomille tonifient les gencives et préviennent les infections.
  • Des extraits végétaux apportent des sels minéraux.
  • De la silice en poudre très fine et du sel marin constituent les agents nettoyants.
  • Ainsi, les dentifrices bio éliminent la plaque dentaire sans attaquer l’émail, en respectant le pH neutre de la muqueuse qu’ils n’assèchent pas.

Ils sont souvent plus chers que les dentifrices conventionnels, mais ils sont sans risques.

Les dentifrices bio spécial enfants

Généralement très doux, formulés avec des huiles et des extraits de plantes biologiques, les dentifrices bio spécial enfant ne contiennent pas d'ingrédient de synthèse pouvant irriter la bouche des plus petits :

  • Ils sont sans fluor synthétique.
  • Ils contiennent un arôme naturel de fruits qui les rendent agréables en bouche.

Quelques marques pour vous guider : Logona ; Lavera ; Weleda ; Coslys ; Monte-biano ; Planet Kid ; Cattier ; Phytonorm ; Melvita ; Cosmo naturel, etc.

Pour finir, n'oubliez pas que "la bonne quantité de dentifrice, c'est l'équivalent de la largeur de la brosse à dents et non de la longueur, comme beaucoup de gens ont tendance à le croire", comme l'explique le Dr Christophe Lequart, chirurgien dentiste.

Pour approfondir :

Ces pros peuvent vous aider